Spirit of resistance – Esprit de résistance Femmes face à l’extractivisme 28 avril 2018

Artistes solidaires

Artistes en solidarité avec Femmes en résistance face à l’extractivisme.

Artists from all horizons came together to celebrate Women Resisting Extractivism, on April 28 in Montreal. After two intense days of meetings and public panels it was time to relax and enjoy the offerings of some of the amazing cultural workers that sing, dance speak of people’s struggles and express their longing for justice and the joy of solidarity.

We heard from indigenous artist Monique Manatch who shared a short video showing a woman elder making a basket from birch bark- a way of passing on indigenous knowledge. The woman in the video, Shannon Chief, was present, and recited the Bear Song, a story about the role of the Bear in her Anishnabe – Algonquin tradition.

Carmen Pavez was joined by Rafael Azocar and their daughter Dominique Azocar of the group Acalanto; they performed songs by the famous Victor Jara of Chile, their country of origin, and the anti-imperialist resistance in Latin America.



Three of the performers of the group ODAYA, a political indigenous women’s collective, were present: Anik Sioui, Dayna Danger, and Nahka Bertrand. They performed songs accompanied by the hand-drums that have become associated with the group.

Jocelyne Saint-Leger, a teacher of dance and movement in the Afro-Caribbean tradition, performed with rhythms and movements which were impossible to resist, and had everyone up and dancing and swaying to the music.

Ivy Valerie Hamelin, of the Migma’community in Gaspeg, Gaspé sang several songs in her native language representing the resistance of women and indigenous communities and their protection of the land and waters that nourish all of us.

Béa Di Vinci performed a moving spoken word tribute to the women resisters of extractivism- ‘I cannot bear to idly stand aside …while our cultural roots are commodified…as corporations come with sticky fingers of greed…’

Battle Rap for Social Justice performers began their set with a new creation rap song inspired by the conference and the causes represented, continuing their tradition of using hip-hop culture as a tool for expressing issues dear to the people.

Elena Maria Stoodley, was a delightful surprise and a discovery for many – with nothing more than a looper-pedal and a fabulous voice, her songs in the negro spiritual style, and her powerful yet down-to-earth words speaking of everyday life and breathing resistance.

FIPOQ wrapped up the evening with songs of the indigenous people of the Cordillera Philippines who are a symbol of the continuing resistance to large-scale mining that is destroying their region, which contains some of the wonders of the world – the Rice terraces of Ifugao province. Their traditional dance had us all on our feet, as a vibrant end to an inspiring evening.

L’Esprit de résistance

Des artistes de tous les horizons se sont réunis pour célébrer les Femmes résistant face à l’Extractivisme, le 28 avril à Montréal. Après deux jours intenses d’ateliers, de plénières et de panels publics, il était temps de se détendre et d’apprécier l’offrande de quelques travailleurs.es culturels qui chantent, dansent et parlent des luttes populaires et expriment leur désir de justice et la joie de la solidarité.

Nous avons entendu l’artiste autochtone Monique Manatch qui a partagé une courte vidéo montrant une ainée créant un panier d’écorce de bouleau, une façon de transmettre les connaissances autochtones. La femme dans la vidéo, Shannon Chief, était présente et a récité la Chanson de l’ours, qui parle du rôle de l’ours dans sa tradition anishnabe-algonquine.

Carmen Pavez a été rejoint par Rafael Azocar et leur fille Dominique Azocar du groupe Acalanto; ils ont interprété des chansons du célèbre Victor Jara du Chili, leur pays d’origine, et de la résistance anti-impérialiste en Amérique latine.

Trois des interprètes du groupe ODAYA, un collectif politique de femmes autochtones, étaient présentes: Anik Sioui, Dayna Danger et Nahka Bertrand. Elles ont interprété des chansons accompagnées des tambours à main qui sont devenus associés au groupe.

Jocelyne Saint-Léger, professeure de danse et de mouvement dans la tradition afro-karayib, a vibrée et ondulée aux rythmes auxquels il était impossible de résister, et tout le monde s’est levé pour danser en s’inspirant de ses mouvements.

Ivy Valérie Hamelin, de la communauté Migma à Gaspeg, Gaspé a chanté dans sa langue natale plusieurs chansons qui représentaient la résistance des femmes et des communautés autochtones pour protéger la terre et l’eau qui nous nourrissent tous.

Béa Di Vinci a rendu un hommage émouvant aux femmes résistantes à l’extractivisme: «Je ne supporte pas de me tenir à l’écart … tandis que nos racines culturelles sont marchandisées … par des entreprises qui viennent avec les doigts collants de cupidité …»

Les artistes du Rap Battle for Social Justice ont commencé leur prestation avec une nouvelle chanson de rap inspirée par la conférence et les causes représentées, perpétuant leur tradition d’utiliser la culture hip-hop comme un outil pour exprimer des enjeux chers au peuple.

Elena Maria Stoodley, fut une surprise et une découverte pour plusieurs – avec rien de plus qu’une pédale de looper et une voix fabuleuse, ses chansons dans le style Negro Spiritual, et ses paroles puissantes mais terre-à-terre parlant des choses de la vie quotidienne qui respirent la résistance.

La FIPOQ a terminé la soirée avec des chants des autochtones de la Cordillère des Philippines, qui sont un symbole de la résistance continue à l’exploitation minière à grande échelle qui détruit leur région, qui contient des merveilles du monde – les rizières de la province d’Ifugao . Leur danse traditionnelle nous ont fait levés pour les accompagner, une fin vibrante à une soirée inspirante.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s