Panel et discussion- Journée internationale pour éliminer la violence faite aux femmes

Advertisements

Résister/Éradiquer la Violence faite aux femmes!

Éradiquer la violence sexuelle envers les femmes: une priorité qui ne peut plus être laissée dans l’ombre. (see English below).

Alors que tant des femmes ont osé dénoncer les agressions sexuelles perpétrées par des hommes contre elles, il est maintenant impératif d’être solidaires dans nos luttes. Les violences sexuelles envers les femmes continuent d’être banalisées, ridiculisées, minimisées, normalisées tandis que les agresseurs restent dans l’impunité et que le rôle du patriarcat est passé sous silence. La violence sexuelle est un moyen de contrôle et de maintien en place des puissants sur les femmes et sur l’ensemble des sociétés. Quand nous parlons des agressions sexuelles, l’inconfort se fait sentir tant parmi les hommes que parmi les femmes et ceci se constate dans tous les pays, dans nos familles, nos lieux de culte, de travail, d’études et même dans les milieux militants.

Peur, honte, loyauté, pudeur ? Qu’est-ce qui nous empêche de contrer la violence sexuelle ?  Lorsqu’on constate que les refuges pour femmes violentées sont débordés, que le système de justice ne fournit pas et que les femmes sont plus pénalisées que leurs agresseurs, on réalise que le viol, l’exploitation sexuelle et la précarité économique font partie d’un continuum de violence dans lequel on finit par se perdre. Comment s’organiser et revendiquer ? Qu’il s’agisse de dénoncer la misogynie d’Hollywood, d’en finir avec l’extractivisme, de mettre fin à la guerre, de défendre les droits des migrants et les droits ancestraux des autochtones, de contre le colonialisme, il nous faut reconnaitre la gravité de la réalité des violences sexuelles envers les femmes. Venez discuter des façons d’éradiquer cette violence dans une perspective de convergence de nos luttes !

Eradicating sexual violence against women: A priority that can no longer be left in the shadows Continue reading

Non à la bombe nucléaire! Ban the Bomb!

Samedi 17 juin 2017: Rassemblement des femmes contre les armes nucléaires ! (English below)

Nous vivons à une époque dangereuse. Alors que des attentats terroristes frappent divers pays tuant des civils de tous âges et milieux, et des guerres d’agression laissent des pays entiers en ruine et des millions de civils déplacés, tués, blessés ou forcés de fuir en tant que réfugiés, la menace de la guerre nucléaire se développe. Neuf États nucléaires possèdent près de 15 000 armes atomiques. Les États-Unis, le seul État à avoir utilisé la bombe atomique pour attaquer un autre pays, dépense davantage sur son arsenal nucléaire que tous les autres pays combinés. Trump attise les flammes en suggérant que le Japon et la Corée du Sud devraient avoir des armes nucléaires pour contrer la Corée du Nord. De nombreux points d’éclair entre les États-Unis et la Russie risquent de prendre feu: la Syrie, l’Ukraine et le cyberespace.

Pendant ce temps, un projet de traité issu de l’ONU et créant précédent a été négocié en février / mars 2017.  Jusqu’à 132 pays ont accepté le projet d’interdiction des armes nucléaires. Il interdit l’utilisation, la possession, le développement, les essais, le déploiement et le transfert d’armes nucléaires en vertu du droit international. Mais aucun des neuf États possédant des armes nucléaires n’est venu à cette réunion de mars. Leur absence aux discussions sur le traité – qui continueront le 15 juin au juillet 2017, présidé par l’ambassadrice du Costa-Rica, madame Elayne Whyte Gomez-  et leur refus d’éliminer leurs bombes nucléaires menacent le monde entier. Les bombes nucléaires continuent d’être une monnaie forte du pouvoir patriarcal sur la scène internationale.

Continue reading

Ne touchez pas à la Syrie!

LES FEMMES DES DIVERSES ORIGINES dénoncent l’attaque américaine contre la Syrie perpétrés le 6 avril.

Femmes de diverses origines est une organisation de femmes engagées pour la paix fondée sur la justice et opposées à l’impérialisme, au colonialisme et au militarisme sous toutes ses formes. Nous voyons l’attaque américaine comme un acte d’agression impérialiste. Que cette attaque ait été lancée par le Président Trump sans l’approbation des Nations Unies ou même sans l’aval du Congrès des États-Unis, constitue une violation du droit international et une violation du droit interne des ÉU.
Ceci rentre en droite ligne dans la tradition des interventions antérieures pour imposer des changements de régime comme cela s’est produit en Irak et en Libye. Nous voyons les conséquences désastreuses de ces ingérences qui continuent dans la région, entre autres pour les peuples d’Irak et de Libye. Les mensonges brandis sur la possession par Saddam Hussein d’armes de destruction massive et leur présence en territoire Irakien à l’époque ont généré une sympathie pour l’invasion de ce pays tout en lui octroyant une légitimité. Les voix de ceux et celles qui disaient que les preuves étaient montées de toute pièce furent noyées. Continue reading

HANDS OFF SYRIA!

WOMEN OF DIVERSE ORIGINS DENOUNCES the US ATTACK ON SYRIA of  6th April.  Women of Diverse Origins is an organization of women committed to peace with justice and opposed to imperialism, colonialism and militarism in all its forms. We see the US attack as an act of imperialist aggression.  That it was carried out without any semblance of approval by the United Nations or even with President Trump’s own Congress makes it as well a violation of international law and domestic law.

This is very much in the tradition of earlier interventions and regime change actions as happened in Iraq and Libya.  We are seeing the disastrous consequences of this continuing to unfold for the peoples of the region. Lies about weapons of mass destruction housed by Saddam Hussein in Iraq generated sympathy and legitimacy for the invasion of that country. Those who warned that the evidence was concocted were drowned out.

Continue reading

CÉLÉBRONS LA RÉSISTANCE DES FEMMES POUR UNE JUSTE PAIX ET L’ÉGALITÉ !

8mars2017

“Je définis la paix non comme l’absence de guerre, mais comme la présence de la justice et l’absence de peur.”  Ursula Franklin, (1921-2016)

À l’occasion de la Journée internationale des femmes de 2017, le Comité pour le 8 mars des femmes de diverses origines  invite toutes les femmes et leurs allié.e.s à célébrer la résistance des femmes  face aux différentes forces qui violent leurs vies et celles de leurs familles et de leurs communautés, leurs terres, leurs droits et libertés. Historiquement, les femmes ont été à l’avant-garde des mouvements et des révolutions  défiant le patriarcat, le colonialisme, l’impérialisme et le capitalisme.

Parmi les nombreuses femmes d’ici et ailleurs dans le monde qui résistent à l’inégalité et à la guerre, saluons la détermination des femmes kurdes luttant courageusement contre l’impérialisme pour leur autodétermination. Ces dernières années, elles ont été une formidable force de combat contre Daesh, les mettant sur un pied d’égalité dans leurs communautés. Quant aux femmes de la Palestine, les plus touchées par l’occupation militaire la plus longue de l’histoire, elles se tiennent  toujours debout, défiant  et résistant l’apartheid meurtrier de l’État sioniste  au quotidien. Continue reading

CELEBRATE WOMEN’S RESISTANCE for PEACE with JUSTICE & EQUALITY !

 “I define peace not as the absence of war, but as the presence of justice and the absence of fear.”  Ursula Franklin,  (1921-2016)     

On International Women’s Day 2017, the 8th March Committee of Women of Diverse Origins invites all women and allies to celebrate women’s resistance to forces that violate their lives and those of their families and communities, their lands, rights and freedoms.  Historically, women have been at the forefront in movements and revolutions for positive change – challenging patriarchy, colonialism, imperialism and capitalism.

Among the many women here and around the world resisting inequality and war are Kurdish women who have been courageously struggling for self-determination and against imperialism. In recent years they have been a formidable force fighting ISIS and their struggles have assured them equal standing in the communities.  And women in Palestine continue to bear the brunt of the burden of the longest military occupation in history, where surviving each day is an act of resistance against a Zionist apartheid state.

Continue reading